superble photo du port de sète

La ville de Sète : Du Môle saint Louis au bassin de Thau

voici le plan de la ville de sète

l’histoire de Sète commence bien avant sa naissance.

Le phare Saint Louis n’était pas encore en projet.

C’est une petite bourgade aux multiples passés. Tout commence au XVIème siècle bien  avant sa naissance, où le règne de la piraterie officie sur le golfe du lion. Un corsaire du nom de Gaspard Dot alias Barberoussette  sans scrupules y commet des larcins, il sévit sur tout le détroit si bien que sa réputation est connue jusqu’à la frontière espagnole.

Attiré par les routes maritimes menant les bateaux aux ports de commerces, il avait mis au point une technique infaillible pour y piéger les navires, c’est en prenant position sur les pentes du Mont Saint-clair que ce corsaire allumait un feu visible à plusieurs milles maris si bien que les flottes italienne, française ou espagnole se dirigeaient sur cette source lumineuse. Convaincus d’être guidés vers les quais voisins d’Agde, ils s’échouaient dans les eaux peu profondes de la côte méditerranéenne. C’est en 1586 que le pirate Gaspard Dot fût capturé par le vicomte Guillaume de Joyeuse. D’après la chronique, il aurait ensuite exercé des activités de surveillance sur un chantier de construction de galères.

jadis le port de sète

 

Histoire de Sète : La ville se développe grâce au canal du midi et à son port de commerce

En 1710 plus exactement le 25 juillet, alors que cette cité est en pleine expansion, les habitants virent débarquer une flotte anglaise sur le môle, pris de panique ils prirent la poudre d’escampette au travers de l’étang de Thau. Seulement quelques heures après leurs soupçons de victoire et croyant en leur occupation, les anglais se font chasser par le Duc de Noailles. Cette offensive à fait paraitre des failles dans système défensif ce qui conduisit à l’édification de plusieurs fortifications. Immédiatement le Fort Saint-Louis a vu ses armements doublés et le Fort Saint Pierre a été érigé (il a servi d’hôpital militaire pendant la 1ère  guerre mondiale) actuel théâtre de la mer.

La ville de Sète est située en Occitanie dans le département de l’Hérault à quelques kilomètres au sud de Montpellier.

Appelée la Venise du Languedoc, elle est née dans les années 1666 grâce à la détermination de trois hommes : Paul Riquet,  Louis XIV et le Chevalier de Clerville.

Paul Riquet est le fondateur du canal du midi, Louis de bourbon était un roi de France et Louis Nicolas de Clerville était un ingénieur des fortifications.

Le roi soleil avait ordonné à son ministre Colbert de dénicher un débarcadère pour les réales royales et d’y créer une route de commerce.

Ce ministre missionna donc le chevalier de Clerville qui choisit le Cap de Sètois comme le site le plus adapté pour la création du port. Très sollicité sur le territoire il délègue la surveillance des travaux à Ponce Alexis de La Feuille de Merville. Les travaux débutèrent cette année-là par la construction du Môle Saint Louis, long de 650 mètres sa digue vous propose une somptueuse ballade en bord de mer jusqu’au phare Saint Louis. Un monument incontournable de Sète qu’il vous faut visiter absolument. Construit dans les années 1680, il fût démolit par les mines allemandes au cours de la deuxième guerre mondiale, il a été reconstruit en 1948. Aujourd’hui cet immense édifice est toujours en fonction pour signaler l’entrée du chenal. Visible par sa forte lumière rouge et sa grandeur de 33.50 mètres il n’a fallu  pas moins de 2297 pierres et de 126 marches pour le dresser.

La Venise du languedoc en plein développement.

Plus tard vers le XIX siècle, le port royal ne cesse d’accroître son activité par le biais du commerce. Le bois, le fer, le vin, le souffre et les céréales sont les principaux échanges commerciaux.

 

Du fait de cette croissance la population sétoise a considérablement augmentée jusqu’en 1870, menant l’urbanisation jusqu’àu bassin de Thau.

La citadelle s’agrandit, elle a besoin de bras c’est alors que beaucoup de villageois voisins décidèrent  d’y venir travailler. Les commerces eux aussi ont le vent en poupe, cette ville est belle est bien née.

Autrefois on orthographiait Cette, Sette, Septe, Cète ou Cept. C’est en 1928 par un arrêté ministériel qu’on écrira officiellement Sète.

La fête de la Saint Louis, une date qui fait référence à Louis XIV

voici un trophée des joutes de la ville de sète

Le 29 juillet 1666 est un jour historique pour le peuple Sètois, c’est un jeudi que débuta le premier tournois de Joutes. Depuis lors, à la Saint-Louis on y célèbre ce grand événement attendu par la population Sètoise